SDéclaration du producteur de Al Bielek, M. Michael Houtzager

Choose your language     

Déclaration du producteur de Al Bielek, M. Michael Houtzager

par Gerold Schelm et Fred Houpt

"Ne laissez pas Al avoir le dernier mot sur ce que vous croyez" - Michael Houtzager

Depuis Juillet 2003, nous attendions une déclaration ou réponse de Michael Houtzager dont il avait plus ou moins promis qu'elle apparaîtrait quelque part à la fin Août. Comme vous le savez, Août est passé ainsi que Septembre, Octobre et Novembre. Rien n'est apparu sur http://www.bielek.com/ jusqu'à il y a quelques jours. Finalement Michael Houtzager fournit un aperçu surprenant de sa relation personnelle et professionnelle avec Al Bielek. M. Bielek n'a contacté aucun d'entre nous ni écrit directement sur le forum de discussion de notre site web pour répondre d'une manière ou d'une autre à ce que nous avons présenté sur notre site, bielek-debunked.com. Et nous devons admettre que nous n'en attendions pas moins depuis le début.

Houtzager, d'un autre côté, a passé du temps à vérifier nos informations et a à l'évidence atteint un point de vue plus discriminant concernant les déclarations de Bielek.

Vous trouverez ci-dessous le texte d'origine de la déclarationde M. Houtzager, vue récemment sur son site web. Nous avons ajouté certaines remarques entre. La réaction de Michael Houtzager fournit en gros un puissant soutien à notre rapport et nous amène à penser que notre évaluation était correcte. Il nous semble qu'il est même maintenant encore plus possible que les groupies de Bielek s'accrochant aux idées émotionnelles ou irrationnelles selon lesquelles Bielek a dû dire la vérité seront confrontées à une épreuve de ralité encore plus solide. Ce qui reste clair d'après notre travail est que nous ne sommes pas les seuls à penser ainsi mais que de nombreuses autres personnes des communautés ufologiques et de l'XP prennent maintenant leurs distances avec tout soutien aux histoires de Bielek. Il reste possible que certains fans acharnés changent d'avis, après avoir lu notre rapport complet.

Al Bielek démasqué ?

Commentaires de Michael Houtzager, Producteur et Interviewer de l'ensemble de CD Al Bielek sur l'Expérience de Philadelphie et Montauk.

Il semble que je me sois retrouvé dans la position bizarre de déterminer si l'histoire de Al Bielek est vraie ou fausse. Laissez-moi tout d'abord dire que, honnêtement, je ne sais pas. Mon travail a été de fournir une interview complète de Al Bielek. Le but du projet n'était pas de prouver ou réfuter telle ou telle de ses déclarations.

GS:
C'est la même histoire avec toutes les apparitions de Al Bielek sur diveres émissions radio comme 'C2C' de George Noory ou Art Bell. Aucun d'entre eux n'a jamais fait la moindre tentative de poser un regard critique sur Al Bielek en lui demandant de fournir des preuves ou quoi que ce soit qui puisse étayer ses déclarations bizarres. Ils étaient tous simplement contents de 'vendre' une bonne histoire qui leur apportait de bons taux d'audience. Houtzager approcha ce projet d'un point de vue commercial : 'Voilà quelqu'un avec une bonne histoire et des gens adoreront acheter ses CDs et videos'. Je peux le comprendre jusqu'à un certain point, mais d'un autre côté, M. Houtzager, vous avez multiplié la propagation de déclarations non-filtrées, non commentées et non prouvées qui ont été prises pour vraies par beaucoup de vos clients.

FH:
Bon, au moins il est honnête. Il n'a pas commencé, comme nous, par déterminer si Bielek disait la vérité sur l'Expérience de Philadelphie. Notre but était de scruter et examiner ses déclarations et d'essayer de les étayer ou les réfuter. Notre recherche nous a mené à de nombreuses sources dont des universités aux USA et en Ecosse.

Comme je le reflète sur ce projet, qui est intervenu il y a 3 ans de cela, je réalise que mon approche a pu être erronée. Nombre des déclarations de Al sont plutôt extraordinaires. Je suis sûr que de nombreuses personnes ayant acheté le CD sont peut-être assez troublées par les informations fournies. Donc peut-être que maintenant, je peux livrer mes propres réflexions sur cette expérience d'il y a 3 ans et ce qui s'est passé depuis.n.

GS:
Un regard tardif, mais mieux vaut tard que jamais.

FH:
Exactement. On dirait que Michael a vu le revers de la médaille et n'a eu d'autre choix que d'arriver à cette conclusion. Il a vu la force de notre recherche et à quel point Bielek se révélait étrange et bizarre.

Au final nous sommes tous à la recherche de la vérité. J'ai appris que les personnes qui achetaient le CD sont des gens qui ont regardé le monde et se sont dit "quelque chose cloche". Dans leur recherche de la vérité, ils sont tombés sur ce site web qui semblait offrir des explications alternatives viables à la réalité étrange où nous vivons. Etant donné le style de présentation puissant de Al, on peut facilement croire son histoire. Je sais que ça a été mon cas.

GS:
En tant que 'chercheur de vérité', pourquoi n'avez vous jamais essayé de vérifier les déclarations de Bielek ? Pourquoi avons-nous du lancer bielek-debunked.com ? Vous avez donné la réponse vous-même : "Etant donné le style de présentation puissant de Al, on peut facilement croire son histoire. Je sais que ça a été mon cas." C'est toute l'histoire de Bielek : C'est un orateur doué. Enlevez ça et il ne reste plus rien à part un tas de mensonges.

FH:
C'est vrai : Bielek est un superbe orateur souvent captivant. En fait nous avons des discours de Bielek sur bandes audio d'avant la période où il devint un porte-parole de l'XP. C'était un orateur doué il y a déjà de nombreuses années et il s'agit à l'évidence d'un homme bien éduqué qui n'a pas de difficulté à aborder des sujets scientifiques. C'est aussi un auteur doué de contes à dormir debout. Pourquoi personne n'a voulu soumetre tout cela à un examen critique avant Barnes puis notre rapport conjoint, cela reste étrange. Les lecteurs seront intéressés d'apprendre que Stanton Freidman, PhD, nous a indiqué avoir essayé de confirmer les histoires de Bielek dans le passé mais abandonné après être arrivé aux mêmes conclusions que notre rapport. Bien qu'il n'ait jamais contesté Bielek de manière directe comme nous, il a au moins pris le temps d'examiner les données.


Comment j'ai décidé de faire ce projet

Pendant de nombreuses années, mes amis m'ont dit que j'avais une bonne "voix" et un don naturel pour interviewer. A l'époque, j'enregistrais les programmes de Art Bell et les écoutais dans la voiture pendant que je conduisais pour rentrer et aller à mon travail. Art Bell ouvrit mon esprit aux possibilités de l'existence d'extraterrestres, de conspirations gouvernementales, et oui - de Al Bielek. Je me souviens avoir entendu Al alors qu'il était interrogé par Art Bell et avoir été "soufflé" par sa présentation.
A un moment vers Juin 2000, j'ai reçu un prospectus au courrier annonçant que l'Expo Preparedness 2000 se tiendrait à Atlanta, Georgie. Je n'avais rien à faire ce week-end-là, et y suis donc allé.
J'avais déjà entendu Al Bielek sur l'émission de Art Bell, et ai donc pensé que j'irais bien à un de ses séminaires. Pendant que j'écoutais sa présentation, j'observais le public. Personne ne s'endormissait et tout le monde retenait tout - moi y compris !
Après avoir écouté Al parler pendant 2 heures, je m'inscrivais à sa seconde présentation de 2 heures. Après 4 heures de Al Bielek, je me disais que je n'avais fair qu'effleurer la surface des informations dont il disposait. Je décidais alors de l'approcher pour faire une série d'interviews. Ca me paraissait un bon début pour ma nouvelle entreprise.
Al fut d'accord pour faire les interviews et nous nous mîmes d'accord pour partager les revenus de tout ce que nous produirions. Cela fut le début d'un processus de 3 mois de rencontres avec Al, environ 3 fois par semaine, pour faire une série d'interviews.


Les interviews

J'
organisais les venues de Al à mon bureau pour les interviews. Avec un matériel d'enregistrement professionnel, nous nous assîmes et entamâment une interview à la "Art Bell". A la fin de chaque session, j'écoutais l'interview et préparais mes notes pour la prochaine. Ca me prit un moment pour comprendre l'ensemble des différents éléments, mais une fois que ce fut le cas je pus aller avec Al dans des détails de ses déclarations comme personne ne le fit jamais je pense.
Je fus sidéré de la facilité avec laquelle Al parlait d'extraterrestres, de voyage dans le temps, de contrôle de la pensée et autres sujets étranges. Il était tellement sûr de ce qu'il disait. En parlant de ces sujets, il vous regardait d'une manière presque intimidante. Pour lui, ses mots étaient parole d'évangile et il n'y avait pas de place pour l'erreur. Je disais à mes amis qu'il avait l'aplomb d'un général trois étoiles.
De nombreuses fois après mes interviews, je quittais le bureau et vérifiais dans mon rétroviseur pour voir si quelqu'un me suivait. Je commençais à devenir paranoïaque. Je me disais que si ces informations étaient vraies, alors on m'empêcherait sûrement de les publier. Mais malgré toutes mes peurs, je ne pense pas avoir jamais été suivi dans ma voiture et n'ai certainement jamais été menacé pour arrêter de publier le CD.
Environ à la moitié de mes interviews avec Al, je déterminais que la meilleure chose à faire était de trouver d'autres personnes qui pourraient corroborer son histoire. C'était juste tellement incroyable. C'est là qu'il me donna les noms de Larry James, Duncan Cameron, Stewart Swerdlow et Preston Nichols.

GS:
Bien sûr que Bielek donna ces noms à Houtzager : Bielek connaissait Nichols depuis le début des années 1980s à l'United States Psychotronics Association (USPA) et certainement, Cameron, Swerdlow et James les rejoinrent peu après ça. Tous ces amis pouvaient facilement confirmer l'histoire de Bielek, parce qu'ils avaient été les co-créators de ce que Bielek présenta plus tard comme en tant que leur 'porte-parole' au public crédule. Souvenez-vous que la fin des années 1980s / le début des années 1990s était l'époque de la série X-Files et que les gens étaient avides d'histoires de projets gouvernementaux secrets, d'extraterrestres et de dissimulations. C'était le moment pour Bielek de s'approcher du micro lors de la fameuse conférence du MUFON de 1990 et de commencer son jeu.

FH:
Pour sûr, lâcher des noms donne une image d'importance en surface. C'est un type de renforcement par association. Cependant, même quand des gens sont nommés un bon enquêteur ne sera pas mis à terre mais absorbera ces éléments comme tout autre point à inspecter. En fait un des mensonges patent ou gaffes où nous avons pris Bielek fut dans les noms cités. Un assez fameux, celui du Dr. John von Neumann, et l'autre d'un personnage de fiction, le Dr. Kurtenhauer (de nombreuses orthographes apparaissent). Son point sur von Neumann, un scientifique bien connu qui entre autres faits d'arme, à travaillé sur le projet Manhattan, était qu'il n'était pas mort quand on annonça à tous sa mort. Il continua à vivre dans le corps de quelqu'un d'atures ou alors dans son propre corps mais modifié d'une certaine manière. Il dit aussi avec un visage impassible, de nombreuses fois, que le génie serbe, Nikola Tesla, n'était pas mort non plus quand on nous dit qu'il le fut et avait été vu vivant de nombreuses années plus tard. Les inepties de ces déclarations confinent à des affections psychotiques. Mais, plus là-dessus par la suite. Concernant le supposé Kurtenhauer, c'est encore plus impossible à comprendre. De nombreuses personnes déjà familières de tout ce qui entoure l'XP connaissaient un récit fictif de l'XP (voir notre rapport) dans lequel apparait un scientifique de fiction, le Dr. Kurtenhauer. Bielek insiste sur le fait qu'il s'agit d'un homme réel en dépit des auteurs du roman l'ayant créé dans "Thin Air". Pratiquement personne ne prit le temps de relier les points et de lui dire à haute voix que c'était juste trop absurde, inventé, et qu'il faillait arrêter de se moquer des gens. Barnes fut le premier à examiner Bielek en détail et à cette époque ces points commenèrent à être écrits et rapportés dans la communauté ufologique/XP. Notre rapport conjoint est issu de ce travail initial.

Il fut assez difficile de faire accepter une interview à quiconque de ces personnes. Quand on leur demanda s'ils se souvenaient d'avoir travaillé avec Al à Montauk - le seul qui dit s'en souvenir fut Larry James. Mais Larry dit avoir travaillé alors que l'opérateur de la Chaise Temporelle de Montauk était une personne différente. Lorsque Montauk fut envahi il utilisa la chaise pour effectuer un "transfert d'âme" dans un autre corps dans le passé.
Si vous écoutez attentivement les interviews de Larry, vous verrez qu'il a quelques différences avec Al concernant les expériences de voyage dans le temps à Montauk.
Mon interview avec Preston fut assez difficile. Il était évasif et élusif. J'ai eu beaucoup de mal à lui faire mettre des dates sur des réponses données afin d'aider à corroborer l'histoire de Al.

Mon interview avec Duncan fut encore plus difficile. Duncan "virevolta" autour de toutes mes questions avec des réponses frivoles. On aurait dit qu'il ne voulait tout simplement pas parler de Montauk et ne me parlait qu'après mes coups de téléphone répétés. Au final, il ne fournit pas vraiment d'informations significatives.
Parler avec Steward Swerdlow fut assez intéressant. Il n'avait jamais rencontré Al, mais dit en avoir entendu parler à Montauk. Proche - mais pas assez proche. J'ai trouvé plutôt clair et honnête dans ses réponses - il semblait d'avoir rien à cacher.
Donc après 24 heures d'interviews et aucun élément concret, je décidais de publier le CD. J'avais mis pas mal de temps et d'argent dans le projet et avais besoin d'avoir quelque chose en retour.

GS:
'...interviews et aucun élément concret.' C'est exactement le pire qui pouvait arriver. La décision de Houtzager de produire le CD ne fut basée que sur son jugement de la crédibilité des hommes qu'il avait interrogé.

FH:
Il vit aussi une opportunité de faire de l'argent. Tant mieux pour lui. Le problème est que maintenant il réalise qu'il vendait du fertilisant.

Peut-être mes interviews donnèrent-elles aux démonteurs des éléments qu'ils n'avaient jamais eu auparavant. En y réfléchissant, c'est une bonne chose. Si notre but commun est la "vérité", alors Al devait être l'objet d'un examen.

GS:
Non, toutes les déclarations et détails que nous avons révélé être faux émanent de transcriptions d'interviews officielles qui furent menées par des magazines et émissions radio. Et oui, Al Bielek et ses compagnons font toujours l'objet d'examens. Je me demande, pourquoi M. Houtzager n'en a pas décidé ainsi il y a déjà des années de cela ?

FH:
C'est vrai. Des données que nous avons trouvées, beaucoup étaient sur le net dans des archives. Tous ce que les gens avaient à faire était de prendre Bielek au sérieux, de rechercher ce qu'il avait dit exactement puis essayer de déterminer si c'était vrai. La mesure de vérité dans cette recherche était l'existence d'éléments vérifiables étayant les déclarations. Dans tous les cas nous avons trouvé qu'il avait inventé des choses, soit de toutes pièces, soit en l'empruntant à des histoires connues. Le tout ainsi mélangé sonnait bien en surface mais s'effondrait sous le microscope.


Réflexions après avoir parlé à Al Bielek et un comportement étrange

Plus je travaillais avec Al, plus j'avais de l'affection pour l'homme. Il arrivait à mon bureau dans une voiture vieille de 10 ans qui tombait constamment en panne. De nombreuses fois je regardais par ma fenêtre après que Al soit parti et le voyais travailler sur la voiture pour arriver à la faire démarrer et rentrer chez lui.
Je lui payais toujours un déjeûner/dîner quand il venait. S'il y avait à manger dans la cuisine de notre bureau - il n'hésitait pas ! Il ne semblait pas avoir un penny pour lui. Quand History Channel fit une interview télévisée de lui, je négociais une somme d'argent pour lui et lui achetait des vêtements neufs pour l'enregistrement.
Après avoir passé un certain temps avec l'homme, j'avais un inventaire mental de nombre de ses réponses. De nombreuses fois quand je posais une question, j'obtenais exactement la même réponse à une question différente. C'était comme s'il avait un inventaire de réponses programmées et que son esprit prenait la réponse la plus proche pour répondre. Ce qui était bizarre c'était que ses réponses semblables étaient les mêmes presque mot-pour-mot, même s'il me les donnait à plusieurs semaines d'intervalle.
Je remarquais aussi qu'il avait une haine profonde pour son père Bielek et un amour profond pour son prétendu père Cameron. Il haïssait son enfance et n'aime toujours pas à ce jour être un Bielek. Aurait-il pu fabriquer cette histoire comme une manière de justifier sa vie malheureuse ? Je vous laisse décider.

GS:
Tout ce que l'on a pu voir de la vie de Bielek fut qu'il essaya de devenir 'quelqu'un de connu' dans l'arène ufologique des années 1960s et 1970s. Bielek se lia d'amitié avec des noms populaires comme Ivan T. Sanderson. Sanderson devint célèbre, Bielek resta inconnu. Ceci est confirmé par un ami anonyme, qui déclara franchement ceci :

Posté par un ancien Chicagoein, info sur Al Bielek le 2 mars 1901 à 10:35:04 :

Si le Al Bielek de Montauk est le collègue que je pense connaître, je me souviens avoir travaillé avec lui à Chicago dans les années 1970s dans une société qui s'appelait Vapor Corporation où il était employé comme ingénieur. Il était assez pris par la recherche sur les dissimulations gouvernementales à l'époque et avait toujours une histoire sur des complots, ovnis, SETI et choses de ce genre. Je pense qu'il les inventa lui-même après Sherman Skolnik, un autre chercheur de "il était une fois" de Chicago. Ce Al-là semblait taraudé par la crainte que Rockerfeller soit nommé Président après que Nixon se soit auto-évincé. Un gars assez sympa et intéressant à écouter, mais je crains qu'il ne m'ait pas paru semblé être quelqu'un qui venait d'être zappé dans ce continuum espace-temps, ni quelqu'un qui ait marché à la surface de Mars. Je pense que Al s'est juste un peu trop rapproché de ses propres histoires.

J'ai l'impression que Bielek s'est focalisé sur son histoire de survivant de l'Expérience de Philadelphie et du projet Montauk pour arriver à devenir ce "quelqu'un" qui a toujours voulu être. Bielek ne cherchait probablement que de la publicité et de la gloire, mais c'est devenu une 'mélancolie', ou même pire une 'idée fixe' dans son esprit. Après ça, il n'y a pas de moyen de revenir en arrière pour lui.

FH:
Nous savons que le contact et l'amitié de Bielek avec Ivan T. Sanderson l'aurait exposé aux premières histoires de l'XP. Ses prétendus "souvenirs" qui lui seraient revenus sont tellement mélodramatiques. Que Cameron et Nichols aient embarqué dans le wagon Bielek/XP est maintenant probablement plus qu'un embarras pour eux et pourrait expliquer pourquoi ils étaient si élusifs dans les interviews récentes. Maintenant ils connaissent notre travail et sont relativement certains que les jours de sortie du cirque/foire aux monstres des histoires de l'XP/Montauk se réduisent à une peau de chagrin. Comme ça devrait être. La vérité d'un incident es si souvent sublimée au bruit de surface où tous les cris et hystéries font la une. Le travail le plus difficile, initié par Barnes, est d'aller voir des bibliothèques, des journaux militaires, de faire des demandes de Droit à l'Information : faire le dur travail de vérifier ce qui a été appris de la science derrière l'XP. Faites le travail et vous verrez à quel point Bielek est vraiment timbré ; mais, qu'il soit un conteur d'histoires habile et doué, ça je lui reconnait.

I J'ai fini par remettre en question les informations de Al quand il m'a dit en privé que l'Holocauste n'avait jamais existé. C'était la première fois que je le contestais fermement. J'aurais pu avaler beaucoup de choses qu'il me racontais dans les interviews, mais l'Holocauste qui n'aurait jamais existé - non.

GS:
Maintenant c'est quelque chose qui révèle une nouvelle facette inconnue de la vision du monde de Bielek. Aussi alarmante qu'elle puisse être, cette information est tout à fait en phase avec ce que j'ai trouvé sur Bielek et certains liens européens. Bielek s'est lié d'amitié avec un certain Jan van Helsing (dont le véritable nom est Jan Udo Holey) d'origine allemande, qui est un écrivain de réputation douteuse. Les deux premiers livres de van Helsing ont été interdits par ordonnance d'un tribunal allemand en raison de leur contenu anti-sémite et de droite radicale. Un autre allemand, Oliver Gerschitz, un ami proche de van Helsing, a réussi à amener Bielek à une conférence en Bavière le 8 novembre 2003. Bielek s'y est produit comme intervenant invité. Je traiterai bientôt de cela plus en détail dans un chapitre distinct.

FH:
Nier l'Holocauste se fait de nombreuses façons et celle de Bielek sur la frange lunatique ufologique n'est pas trop surprenante. Bien que nous n'ayons entendu cette déclaration que récemment, elle ne fait que souligner l'esprit dérangé de ce gars.


Là où la relation s'est brisée

Al fut contraint de quitter sa maison d'Atlanta un ou deux mois après que nous ayons terminé le projet. Je lui payais des royalties pour les ventes du CD quand je le rencontrais chaque semaine. Quand il déménagea en Floride, nous utilisâmes le téléphone et le courrier pour toute nos correspondances.
Al déménagea en Floride avec l'aide d'une femme nommée Dee. Dee trouva un appartement pour Al et tous les deux passèrent beaucoup de temps ensemble. Une autre personne - Michael Relfe www.2012.com.au/mars.html aida à payer le déménagement de Al.

Moins d'un mois avant le déménagement de Al, je remarquais que son comportement envers moi changeait de façon radicale. Il était devenu convaincu que je ne lui payais pas la part qui lui revenait sur les ventes de CD. Puis Michael Relfe, propriétaire du domaine www.albielek.com fit basculer le domain vers un site web qu'il avait mis en place. Ce nouveau site web demandait à des gens d'envoyer l'argent pour les CD directement à Al Bielek en Floride.
J'appelais plusieurs fois Al en lui demandant pourquoi il avait fait ça. J'essayais de lui expliquer que je ne l'avais jamais privé d'argent qui lui revenait et qu'en fait je lui donnais plus d'argent que ne le prévoyait notre accord. Rien de ce que dis ne le fit changer d'avis. Al demandait toujours quelques jours de plus pour réfléchir à ses actions. Quand je le rappelais quelques jours plus tard, il demandait un peu plus.

GS:
On dirait que Al a essayé de retirer autant d'argent que possible de ce projet avant qu'il ne disparaisse. Je pense qu'Al Bielek a réalisé qu'il n'irait plus très loin avec ses histoires à dormir debout et se préparait pour la fin.

FH:
Heh, ce qu'il dit est compréhensible comme pour n'importe qui d'autre. Il est en colère qu'on ait baissé le rideau sur son vieux show vaudevillesque et rageant. Quelqu'un devait finir par le faire.

J' essayais de contacter Michael Relfe directement pour lui demander pourquoi il avait redirigé le nom de domaine. Michael ne me parla jamais directement. Il ne me répondit que par email. Une nouvelle fois, Michael me demanda de donner à Al un peu plus de temps pour "y réfléchir".

Finalement, je fis stopper le site web de Michael Relfe pour violation de copyright. C'est là que tout se déchaîna. Michael m'envoya des emails haineux me disant qu'il allait me signaler au FBI pour entrave à la liberté du commerce et ainsi de suite. Loin de l'image qu'il affiche sur ses sites (amour et compassion).

GS:
On dirait que Bielek a trouvé dans Relfe quelqu'un qui essaie de traire la vache aussi longtemps que possible. Ca comprend des attaques contre l'ancien promoteur de Bielek, Michael Houtzager.

J e réservais le nom de domaine www.bielek.com et y postais tout le contenu.

Depuis lors, Al et moi ne nous sommes que brièvement parlés. C'est malheureux.

Fichiers cachés sur le CD

Si vous lisez le contenu de certains sites, ils diront que j'ai placé des "fichiers cachés" sur le CD.

educate-yourself.org/ab/productsfromalbielek15jul03.shtml

Tout ça est arrivé quand un ami de Larry James a dit à Larry qu'il y avait des fichiers sur le CD qui envoyaient toutes vos informations personnelles à la NSA. Honnêtement, je ne suis pas assez fort pour savoir comment placer là un programme de ce type - et non - il n'y a pas de fichiers cachés sur le CD.
Quand ces accusations sont sorties, j'ai parlé à Larry. Je lui ai demandé de me montrer les fichiers cachés et comment ils fonctionnaient. Je lui ai même dit que s'il pouvait prouver qu'il y avait des fichiers cachés qui envoyaient des informations utilisateur à l'extérieur, je retirerai le CD du marché.

Je n'ai plus jamais eu de nouvelles de Larry.

GS:
Comme on peut s'y attendre, Bielek n'est pas le seul a avoir tourné le dos à Houtzager, ses compagnons aussi. C'était juste une tentative de retirer du marché les CDs vendus par Houtzager, pour que Bielek et Relfe puissent en vendre encore plus et faire plus d'argent en arrêtant de partager les royalties avec Houtzager.

FH:
Je l'aime juste : « Instruisez-vous ». Est-ce que n'importe qui a regardé la nature moqueuse d'individu d'Adachi ? Il est juste une force de nature, vous ne savent pas !

J' écrivais aussi écrit à Ken Adachi (propriétaire de Educate-Yourself.org) et lui demandais d'enlever ses commentaires sur ces fichiers cachés. J'expliquais aussi ce qui était arrivé entre Al et moi et lui demandait s'il pouvait présenter ma version de l'histoire sur son site.

Ken dit qu'il en parlerait à Al - et je n'ai plus entendu parler de Ken. Vous pouvez voir que ses commentaires sont toujours là. Je ne comprends pas ces gens qui se présentent comme des chercheurs de vérité. Je pense qu'ils sont plus intéressés par maintenir leur paradigme que d'apprendre la vérité.

GS:
Cette réaction ignorante de Ken Adachi ne me surprend pas. J'ai déjà eu des expériences personnelles avec lui. Malgré le titre 'eduquez-vous.org' de son site web, il n'y a pas d'autre éducation que de répéter et racontars. J'ai essayé d'ouvrir une discussion fructueuse avec Ken Adachi en août 2002, quand nous avions déjà achevé une partie énorme de notre enquête. Convaincu par ce que nous avions trouvé jusque là, j'écrivais à Ken Adachi, (qui a toujours un chapitre promouvant Al Bielek sur son site we même après qu'il ait été informé par deux fois des éléments présentés sur bielek-debunked.com) mais il est revenu vers moi déclarant que je lançais une 'attaque par gaz' :

http://educate-yourself.org/lte/lteanondebunkerofalbielek10aug02.shtml

Non seulement Adachi ignore tout ce qui probablement a le potentiel de réfuter les déclarations de Bielek, mais il n'a même pas compris ce que nous avons posté sur notre site web :

La Campagne de 2003 de Démontage de Al Bielek
22 Juillet 2003. Une nouvelle campagne pour démonter Al Bielek a démarré sur internet quelque part à la fin du printemps de cette année. J'ai reçu des emails de deux personnes relativement inconnues qui étaient anxieuses de me voir examiner leurs allégations supposées démonter ce que dit Al. Je ne leur ai pas encore répondu, mais un troisième individu disant être associé à l'effort actuel de démontage est mieux connu ; son nom est Marshall Barnes. Barnes a auparavant parlé pour soutenir l'Expérience de Philadelphie (et Al Bielek) à la radio, et on doit donc se demander ce qui se passe ici. Ce n'est pas la première fois qu'une campagne est lancée pour discréditer l'histoire de l'Expérience de Philadelphie..."

Personne ici n'a jamais contesté que l'Expérience de Philadelphie ait eu lieu, seulement que Al Bielek et ses compagnons n'y ont jamais participé.

Mes tenatives de renouer la relation

A l'été 2003 Al eut une attaque. J'appelais l'hôpital et lui dit que je lui souhaitais un prompt rétablissement. Il sembla apprécier mon coup de téléphone et j'ai pensé que nous étions en voie de reconstruire notre relation.

A cette époque, le site web www.bielek-debunked.com fut lancé. Je lus chaque page du site. Je trouvais les éléments que les auteurs présentaient sur leur site plutôt convaincants. Leur hypothèse de base est que Al invente l'histoire.<

GS:
Et n'importe qui lisant nos éléments les yeux grands ouverts réaliseront ça sans aucun doute.

Comme j'étais en voie de reconstruire ma relation avec Al, je pensais lui demander de faire d'autres interviews avec moi. Je voulais lui donner l'occasion de se défendre. Je pensais que si je lui donnais un forum pour répondre aux accusations sur bielek-debunked.com, il en sortirait plus fort et plus crédible.

Puis je n'ai plus jamais eu de nouvelles de Al Bielek.

GS:
C'est ce à quoi nous nous attendions. Nous l'avons officiellement défié, et il n'a rien en main pour défendre ou étayer ses déclarations. C'est pourquoi il évite de commenter ce que nous avons posté ici.

Prouver/réfuter Al Bielek et toutes les histoires associées n'étant pas ma profession à plein temps, je n'ai pas poussé plus loin. Le fait qu'il ait choisi de ne répondre à aucune des critiques qui lui sont faites n'est pas bon. Encore une fois, c'est à vous de tirer vos propres conclusions.

GS:
Notre profession à plein temps n'est pas non plus de mener une telle enquête complexe, nécessaire à réfuter l'histoire de Al Bielek, mais nous avons décidé de mettre un terme à ce mensonge. Une fois pour toutes.


L'Expérience de Philadelphie et le Projet Montauk ont-ils vraiment eu lieu ?

Ma conclusion personnelle est que les deux expériences ont vraiment eu lieu. Il y a eu une Expérience de Philadelphie et il y a eu un Projet Montauk. Le degré d'implication de Al est sujet à débat. Peut-être fut-il impliqué à un certain degré, mais a mélangé ses expériences personnelles avec son plan personnel. Je ne pense pas qu'on connaîtra un jour la vérité.

Mon conseil

Mon conseil à tous ceux qui lisent ces mots est le suivant - pensez par vous-mêmes. Ce n'est pas vraiment important si Al Bielek ou Larry James ou n'importe quelle autre personne interrogée sur le CD disent toute la vérité ou non. Donnez-leur une chance de raconter leur histoire puis déterminez pour vous-même quelle est votre vérité. Une fois que vous l'avez déterminé - alors vivez là.

Al a joué un rôle important dans la révélation et la présentation d'informations sur plusieurs projets qui je pense ont réellement existé. Pour cette seule rasion, il est intéressant d'écouter ce qu'il a à dire. Mais ne laissez pas Al avoir le dernier mot sur ce que vous croyez. Visitez le site web www.bielek-debunked.com et tirez vos propres conclusions. Egalement, suivez ces histoires à travers d'autres sources. Je pense qu'au final ce qui s'est réellement passé concernant ces projets refera surface.

GS:
Merci pour ces mots de soutien.

Pour moi personnellement, ça a été une belle aventure. J'ai parlé à beaucoup de gens très intéressants dans le cadre de la compilation de ce CD. Je suis passé dans des émissions télévisées et ai fait des interviews à la radio. Je suis ravi d'avoir entrepris ce projet.

J'ai aussi appris ce qui peut arriver quand on entre dans ce monde de la "conspiration". Tout d'un coup, tout devient une conspiration. J'ai vu Al et ses amis se détourner soudainement de moi sans aucune raison. Je suis devenu le méchant qui faisait partie de la conspiration. Donc faites attention à ce que vous pensez.

FH:
A partir du moment où vous pensez que tout est une "conspiration" alors vous êtes dans votre propre X-files type of headspace et vous ne pouvez plus penser correctement. Peu importe que it was spooky et que les choses étaient cachées. C'est ainsi que vont les choses pendant les guerres et même après. Les militaires ont un intérêt direct à ce que leurs recherches restent cachées. S'ils pensaient que nous devions être au courant, Matt Drudge le diffuserait à travers le net en une minute. De fait, la recherche militaire finit par se faire connaître dans de nouveaux matériels. L'existence d'avions furtifs aujourd'hui dans l'armée U.S fut niée pendant des années même si des yeux afutés les avaient vus dans le ciel de la Zone 51. Malgré tout, ils sont apparus en temps voulu. Une technologie comme le "masquage" ou l'effet tunnel quantique se ferait-elle connaître ? Difficile d'imaginer que n'importe quel nouveau génie puisse la garder dans une bouteille pour toujours. A un moment on est tous au courant, d'une manière ou d'une autre. En attendant, nous posons des questions et continuons de creuser.

Si vous avez des commentaires sur mes déclarations que vous voudriez me transmettre veuillez m'écrire à zager@webhoster.com

* * *