Le faux album de famille de Al Bielek

Choose your language     

Le faux album de famille de Al Bielek

 Afin d'illustrer comment Al Bielek a fourni de fausses information sur sa vie (sa vie supposée en tant que Edward Cameron et les fausses déclarations sur son père et son frère), nous utilisons les textes originaux des transcriptions de trois de ses interviews ainsi que ce que l'on peut lire sur son site web http://www.bielek.com. Des copies d'écran des pages web applicables tirées de Bielek.com sont aussi fournies dans ce rapport.

Les transcriptions de son discours à la Conférence du MUFON le 13 janvier 1990 furent réalisées par Clay Tippen et corrigées par Rick Anderson en octobre 1992. La seconde source que nous utilisons est l'interview qui fut menée par Susanne Konicov de CONNECTING LINK, n° 19, en 1992. La troisième interview fut menée par Kenneth Burke au Congrès Global des Sciences de Daytona Beach, en Floride en août 1997.

 
Copie d'écran de Bielek.com
Pour le péquin moyen, l'histoire d'une expérience top secrète de la Marine US menée au milieu de la 2nde Guerre Mondiale semble fantastique et excitante. Al Bielek est un orateur et confériencier doué et est très convaincant en tant que source de l'histoire de l'XP. Cependant, du point de vue critique de celui qui adopte le point de vue de l''enquêteur criminel', dépassant le stade du lecteur passif et devant très familier des faits historiques de la 2nde Guerre Mondiale et des développements techniques depuis la guerre, il devient évident que Bielek a mélangé des faits réels avec de la fiction ; tout comme le fait qu'il ait emprunté des sujets à d'autres sources, les ajoutant en couche et pour combler les manques.
L'histoire principale de l'Expérience de Philadelphie [connue sous l'abbréviation XP] tel que Bielek la décrit n'approche en rien du contenu du 1er film sur l'Expérience de Philadelphie sorti en 1984, où Michael Parè interprétait le marin John Herdeg. Dans la version de Bielek, Bielek et son frère étaient ces deux marins (dépeints dans le film) à bord du navire USS Eldridge utilisé pour l'expérience. Il adopta alors l'idée d'un voyage temporel dans le futur (à l'année 1983) à partir de ce film. D'autres sujets sont alors empruntés au fameux Incident de Roswell (comment le gouvernement US établit contact avec les Extraterrestres) et encore d'un autre film, intitulé "Alternative III" qui relate l'histoire de colonies secrètes sur Mars. En plus, Bielek incorpore des sujets comme la "vision à distance".
Mais revenons à Bielek lui-même. Pendant près de dix ans, il n'a fourni aucune 'preuve' d'aucune de ses déclarations, à l'exception de quelques videos underground qui êtaient de très mauvaise qualitê [visuelle] et traitaient principalement de ce que certains considèrent comme è le projet résultant, appelé Projet Montauk. En 1998, Bielek ouvrit son propre site web et là, pour la 1ère fois en public, afficha ce qu'il dit être l'histoire de sa "famille". A côté de photographies courantes de Nikola Tesla et John von Neuman, il présente des photographies de son père et son frère [supposés].


Al Bielek en tant que Edward Cameron

Al Bielek a continuellement déclaré dans toutes ses interviews avoir vécu à une époque en tant qu'une autre personne, nommée "Edward Cameron". Voici les citations correspondantes tirées de ses interviews :

Du discours à la Conférence du MUFON, en 1990
Les déclarations importantes sous mises en avant.

Maintenant je pense pense que maintenant, je devrais dire comment je suis arrivé là-dedans, moi et mon frère. Je suis né le 4 août 1916, dans la région de New York, d'un M. Alexander Duncan Cameron, Sr., le père, et d'une mère dont je pense qu'elle n'était pas marriée d'après les quelques recherches que j'ai pu faire. J'eus une vie plutôt monotone, mais agréable, parce que la famille avait de l'argent. Mon frère naquit en Mai 1917. Et nous avons fait notre petit bonhomme de chemin. Had a ball as it was, on avait pas de soucis d'argent. Arrivèrent les années de la Crise, et nous décidâmes d'aller à l'école et de suivre une éducation. Il alla à l'Université d'Edinbourgh, à Edinbourgh, en Ecosse, jusqu'à son diplôme en 1939, à l'été 1939 avec un doctorat en physique. Moi je suis allé à Princeton, pour une License et une Maîtrise ; Je suis allé à Harvard pour mon doctorat. Auparavant, von Neumann avait dit, "Vous n'allez pas faire votre doctorat ici à Princeton. Allez à Harvard, c'est une meilleure école. Donc je suis allé faire un doctorat là-bas à Harvard ; je pense que c'était en août 1939. En même temps je devrais ajouter que d'autres choses se passaient en parallèle, et ce parallèle se trouva être notre père.

 
Le père de Al Bielek  ?
 Lui-même, de son côté, avait servi dans la Marine durant la 1ère Guerre Mondiale. Il était marin, dans les photos que nous avons dans notre album de famille. Nous ne savons pas exactement quand il rejoignit la Marine ni quand il la quitta. Impossible de trouver ces papiers. Mais autant que nous sachions, il y a passé 20 bonnes années, a pris sa retraite au tout début des années 1930s. Quant au quel grade il a terminé, nous ne le savons pas, et les liens qu'il a tissés, nous ne le savons pas vraiment, mais il doit avoir établi des liens très intéressants avec le renseignement suite à ce qui est arrivé à partir de ce moment. Là dans les années 1930s. A partir de ce point il n'a plus jamais travaillé un jour de sa vie... au passage, il n'en avait pas besoin. Maintenant dans les années 1930s il avait un passe-temps, qui était de construire des voiliers. Pas des maquettes, mais des vrais de taille normale, qu'il utilisait pour faire des compétitions dans diverses régates autour de Long Island, ce qui était alors très courant. Il décrochait un trophée ou deux, se lassait du bateau, le vendait, et en construisait un autre. Dans le même temps il devint aussi très actifs dans d'autres domaines. Ces autres activités étaient d'exfiltrer des scientifiques de chez les Nazi, en Allemagne, et de les amener aux Etats-Unis. C'est une longue histoire, et je n'ai pas vraiment besoin de la développer. Mais ça a cessé en 1939 quand la guerre a fait rage. En Septembre 1939 en raison des arrangements de mon père, qui avait apparemment pas mal d'influence dans la Marine, il avait été pré-arrangé que nous nous enrolions dans la Marine, ce que nous avons fait tous les deux en Septembre 1939. Nous avons reçu des affectations ; nous sommes alors allé à une école de formation navale spéciale, à Providence, dans le Rhode Island, pendant 90 jours.
Nous étions probablement parli les premiers de ce qu'ils appelèrent par la suite les "Merveilles de 90 Jours" à la Marine. En 90 jours vous étiez formé comme officier et étiez supposé tout savoir. Quoi qu'il en fut, nous étions alors à la fin de ça fin 1939, début 1940. Nous fûmes affectés à l'institut.

. . .

Maintenant une des autres choses qui devaient être faites au final était de développer une équipe spéciale. C'est arrivé un peu plus tard. En Janvier 1941, la Marine décida que mon frère et moi-même devaient être affectés en mer, et il nous transférèrent donc à l'arsenal de Brooklyn, et plus ou moins un mois plus tard nous étions affectés au Pennsylvania, un vieux navire de combat, et partis dans le Pacifique. Nous sommes restés là-bas pendant la plupart de l'année 1941. Au cours d'Octobre 1941 environ, lorsque le Pennsylvania fut rapporté à Pearl Harbor en cale sèche pour des réparations, nous avons pris du repos et avons fini par aller à San Francisco. Nous avons eu une balle à San Francisco en ces jours, mais nous étions là pendant cette période d'Octobre, fin Octobre, début Novembre ; et en Novembre il fut finalement décidé que l'on revienne à Pearl Harbor. Nous fûmes coupés de notre commandement et le 5 Décembre nous nous rendions sur la piste de la base aérienne navale pour prendre l'appareil qui nous ramènerait à Pearl Harbor où nous nous avons été interceptés par un capitaine de la Marine qui s'adressa à nous par nos grades, et dit, "Vos commandements sont annulés. Venez avec moi." Nous l'avons suivi jusque dans une salle à l'étage de la station aérienne navale où nous avons été accueillis par Hal Bowen, Sr., qui a dit, "Messieurs, vos commandements ont été annulés. Vous savez peut-être aussi que nous serons en guerre avec le Japon d'ici 48 à 72 heures. Nous nous attendons à ce qu'ils attaquent Pearl Harbor. Vous êtes bien trop précieux pour être renvoyés à Pearl Harbor ; vous resterez ici dans la région de San Francisco. Vous pouvez faire de la paperasse. Vous serez affecté au Pennsylvania ; son poste d'amarrage est à San Francisco. Vous pouvez finir votre année ici à San Francisco. Vous serez alors renvoyés à l'Institut pour continuer votre travail. Profitez tant que vous pouvez, parce qu'il n'y aura pas de temps de repos, et il n'y aura rien d'autre que du travail dur après que vous soyez revenus ici." Donc c'est ce que nous avons fait. Nous avons profité. Et au final nous sommes retournés là-bas en Janvier 1942."

Tels ont été les déclarations de Bielek à son premier discours de 1990. A des fins de comparaisons pour la citation suivante, faisons un rapide résumé de ce que dit ici Al Bielek :

· Al Bielek, né le 4 Août 1916 dans la région de New York fils de
· son père M. Alexander Duncan Cameron, Sr., qui servit dans la Marine durant la 1ère Guerre Mondiale
· Aucun détail sur sa mère
· Le frère d'Al Bielek, né en Mai 1917, alla à
· l'Université d'Edinborough, en Ecosse (note des rédacteurs : également appelé 'Edinbourg') jusqu'à être diplômé à l'été 1939 avec un doctorat en physique
· Al Bielek, alla à Princeton, diplômes de Licence et Maîtrise, puis à Harvard pour son doctorat

Al Bielek répéta la plupart de cela par la suite dans l'interview de 1992 menée par Susanne Konicov pour CONNECTING LINK, n° 19 :

"Alfred Bielek est né le 4 Août 1916 en tant que Edward A. Cameron II, fils de Alexander Duncan Cameron, Sr. Mon père (Alexander Duncan Cameron, Sr.) enrolé dans la Marine U.S. avant que les U.S. n'entrent dans la 1ère Guerre Mondiale. Il engendra moi-même et par la suite A. Duncan Cameron, Jr. (Mai 1917), avec des mères différentes. Duncan et moi-même, en tant que demi-frères, avons été largement élevés par tante Arnold dans la Grande Maison, toujours à West Islip, Long Island (père resta dans la Marine jusqu'en 1930, où il partit en retraite avec une pension). Depuis lors l'argent ne manquait pas (en raison de la fortune Arnold/du Magasin), Duncan Jr. et moi-même (ayant terminé le lycée) entrèrent dans différentes universités. J'allais d'abord à Princeton, et plus tard à Harvard, obtenant un doctorat en physique. Duncan alla à l'Université d'Edinborough (Edinbourgh, en Ecosse), obtenant aussi un doctoat en physique, à l'été 1939.

En Septembre 1939, Duncan et moi-même nous sommes enrôlés dans la Marine U.S.-prenant des postes de Lieutenant (J.G.) puis suivant une formation de 90 jours pour du personnel de la Marine à "Affectation Spéciale" à Providence, dans le Rhode Island. A la fin de cette formation, nous avons tous les deux été affectés à l'Institut des Etudes Avancées (Princeton, New Jersey) et directement sur le "Projet Invisibilité" en cours. Avec un essai totalement réussi en 1940 (asernal de Brooklyn), le projet a été classé secret et renommé "Projet Rainbow." Des bureaux furent installés à l'arsenal de la Marine de Philadelphie. Duncan et moi-même faisions la navette entre Philadelphie et Princeton. En Janvier 1941, nous avons été envoyés pour service en mer sur l'U.S.S. Pennsylvania. Nous avons fait le tour du Pacifique jusqu'en Octobre 1941, lorsque le Pennsylvania fut mis en cale sèche à Pearl Harbor. Après avoir pris du repos à San Francisco et être resté là-bas pendant tout Décembre 1941, nous sommes revenus à l'Institut début Janvier 1942. Nous avons travaillé sur le projet en 1942-Nikola Tesla quitta le projet en Mars 1942, et le Dr. John Von Neumann pris la relève à ce moment."

Bielek a répété l'ensemble des déclaractions précédentes sur ses parents proches et sa famille, et avec les photographies (visant à étayer ses dires) qu'il a publiées sur son site web internet. Nous avons maintenant suffisamment d'éléments pour procéder aux étapes finales de notre enquête.

Sur son site web bielek.com, la majorité des déclarations faites ci-dessus peuvent être trouvées.

La vie de Ed Cameron

Al décrit ses premières années comme étant Ed Cameron. Il naquit le 4 Août 1916 à Bay Shore Long Island, New York de son père Alexander Duncan Cameron et sa mère (nom de jeune fille) Arville, mariés de droit commun. Sa tante Arnold l'éleva lui et Duncan dans un hôtel particulier de 26 chambres à Long Island. Ed alla à Princeton en 1932 et termina ses études avec un doctorat à Harvard en 1939. Il rencontra le Dr. John Von Neumann pour la première fois à Princeton - une rencontre qui changera le cours de sa vie. Après qu' Ed ait quitté Harvard, lui et son frère Duncan furent recrutés pour travailler avec la Marine en Septembre 1939 et envoyés suivre une formation de 90 jours, et quittèrent avec le grade de Lt. "JG". Le Dr. Von Neumann les recruta tous les deux pour travailler sur le Projet Invisibilité (Rainbow). En attendant que le cuirassé soit modifié, Ed et Duncan furent affectés à l'USS Pennsylvania. On les fit alors quitter Pearl Harbor le 5 Décembre 1941, et leurs commandements furent annulés parce que l'on savait que les Japonais bombarderaient Pearl Harbor. Apparemment, les frères étaient considérés trop précieux pour être mis en danger  
Copie d'écran de
Bielek.com

Al Bielek ne changea que des détails mineurs. Maintenant, sur son site web de 1998, il mentionnait pour la première fois le nom de sa mère et qu'elle était légalement mariée à son père, Alexander Duncan Cameron. Dans son allocution de 1990, il dit, "Je ne pense pas [qu'elle] était mariée d'après le peu de recherches que nous avons pu faire."OK, il est possible que Bielek ait fait des recherches sur les racines de sa famille après ses déclarations de 1990. # Cependant, un autre sujet qu'il a ajouté à son histoire personnelle est notable : Dans l'interview de 1992 menée par Susanne Konicov, il dit ceci :

"Duncan et moi-même, en tant que demi-frères, avons été largement élevés par Tante Arnold dans la Grande Maison, toujours à West Islip, Long Island (père resta dans la Marine jusqu'en 1930, où il pris sa retraite avec une pension)." Et oui, nous avons pu trouver ce que Bielek appelait la 'Propriété Cameron'. Elle est située à Bay Shore, une ville de 35000 habitants du comté de Suffolk. Nous avons pu prendre des photographies de ce bâtiment et faire en sorte que quelqu'un pose des questions dans les alentours sur le passé de cette maison. Le Manoir Arnold, comme on l'appelle aujourd'hui, a été à une époque le logement (Bielek en parlait comme de la 'Grande Maison') d'une seule famille, qui était celle de 'Tante Arnold', comme Bielek l'appelait. Aujourd'hui, la propriété a été convertie en lots, mais l'adresse est toujours 1000 Montauk Highway dans West Islip, NY. Et oui, le nom de cette rue sonne familier. La Rue Montauk, comme la route 27A est appelée dans cette partie du comté, mène à un autre endroit mysterieux : à la base Air Force de Montauk.

Afin de montrer à quoi l'ancienne Propriété Cameron ressemble aujourd'hui, nous montrons ici des photographies à des fins de comparaison.

 
Propriété 1993
 
Manoir Arnold 2001
 
Manoir Arnold 2001
Pour compléter cette partie de l'histoire, nous avons pu retrouver une vieille dame nommée Nancy Donahue, qui travaille pour la Société Historique de Sagtikos. Cette société est liée à une bâtisse nommée Manoir Sagtikos, qui est un vieil endroit historique situé à un mile environ à l'est du Manoir Arnold. L'histoire raconte que le Président George Washington a séjourné au Manoir Sagtikos à la fin des années 1700's, alors que c'était un hôtel. Melle Donahue a été interrogée sur les gens qui vivaient au Manoir Manor pendant les années 1930s et 1940ts, et elle s'est souvenue de Annie Arnold, qui devait être la même personne que la Tante Arnold de Al Bielek, mais elle ne se souvenait pas du tout de garçons vivant avec leur Tante à cette époque.

L'email de notre contact à West Islip peut être trouvé ici.

 
Photo de A. Cameron
tirée de
Bielek.com

 En dépit du témoignage de Bielekà propos d'un lieu de naissance particulier, il n'a pas été possible de retracer l'existence d'un Edward Cameron II, né le 4 Août 1916, à Bay Shore. Cependant, grâce à son site web Bielek.com, nous avons maintenant des photographies et avons fini par retrouver la 'véritable' personne sur les photographies, que Al Bielek désigne comme étant 'Ed Cameron', qui a été tirée de l'amanach de l'Université de Princeton. Cependant, le nom sous cette photographie indique clairement "A. Cameron", ce qui est une autre faille dans les déclarations de Bielek.

 
"Almanach de Princeton
de 1936 montrant une photo
de Ed Cameron"
Tiré de Bielek.com
Le fait de poster une photographie de Edward Cameron sur le site web de Al Bielek fournit le premier début d'élément concret de la saga Cameron/Bielek. Jusque là, les seuls éléments photographiques de la famille Cameron consistaient en deux photos du patriarche de la famille Alexander Duncan Cameron en tant que jeune homme et en tant qu'homme d'âge mûr. Dans chaque photographie, ADC était en tenue militaire navale. La première en tant que marin d'un certain grade puis apparemment en tant qu'officier des Gardes-Côtes. Les photos semblaient documenter son implication dans l'armée pendant la 1ère et la 2nde Guerre Mondiale. Ces photos furent publiées dans le second livre sur le Projet Montauk, Montauk Revisité : Aventures en Synchronicité.

Il n'y avait jamais eu de photos publiées de Duncan Cameron tel qu'il apparaissant dans son incarnation précédente. Uniquement tel qu'il avait l'air autour de la quarantaine dans cette vie. D'après l'histoire, lorsque lui et son frère Edward ont été impliqués dans le Projet Montauk, à un moment Duncan a commencé à mourir et donc, via le voyage temporel, des responsables du renseignement ont remonté le temps et ont dit à Alexander Duncan Cameron qu'il devait avoir un autre fils de sorte que l'esprit de Duncan puisse être placé dans le corps du nouvel enfant. Cet enfant, alors élevé, est le Duncan qui existe aujourd'hui et a sa photographie dans le livre sur Montauk sus-mentionné ainsi que présenté un certain nombre de fois dans la section Duncan Cameron du site web de Bielek. Une de ces photos montre Duncan avec son père, alors un homme âgé, dans une photographie couleur d'autour des années 1970s.

Il est assez intéressant de jeter un oeil au code source de cette partie spécifique de la page web, qui indique que le lien vers cette image est une "Almanach de Princeton de 1936 montra une photo de Ed Cameron."

Code source de la page "La vie de Ed Cameron" tiré de Bielek.com
Ceci souleva une question quant à la véritable source de la photographie, Princeton ou Yale. La photo de Edward Cameron étant listée comme venant d'une source, cette photo pourrait alors être retrouvée et vérifiée avec plus de renseignements recueillis sur la personne. C'est exactement ce qui s'est passé. Une partie de notre équipe s'est rendue à Princeton où dans les archives sous verre du bâtiment MUDD, accès fut obtenu sur un terminal internet au site de Bielek. La photographie d'Edward Cameron sur ce site fut montrée à l'archiviste de service, une photo qui en fait ne dit pas "Edward" ou "E" Cameron mais "A", et cette photo fut découverte dans l'almanach de Princeton de 1936. La photo fut alors trouvée appartenir en fait à Alex Cameron III, d'où l'initiale "A", et son numéro de téléphone et son adresse furent listés. Pour ce que les archives de Princeton en disaient ici, il fut même supposé être encore en vie à l'époque, en Février 2001. Nous envoyâmes des demandes aux Universités de Yale comme de Princeton et reçûmes les réponses que nous anticipions déjà.

Le reste d'entre nous avait envoyé des demandes aux Universités de Yale comme de Princeton et nous reçûmes les réponses que nous anticipions déjà. Cela nous fut confirmé par email par Melle Christie Lutz, Archiviste de Projet de l'Université de Princeton. Voici sa réponse :

"Merci de votre demande concernant Alexander Cameron et Malcolm G. Cameron, tous les deux de la classe d'Université de Princeton de 1936. Les photographies de ces personnes dans le Nassau Herald correspondent à d'autres images que nous avons d'eux dans nos collections. J'ai localisé des informations générales sur ces deux hommes, qui sont les suivantes :

Alexander Cameron, III est né le 15 Septembre 1912. Il est entré à St. George, à Newport avant d'arriver à Princeton en 1932 et n'a pas été dans d'autres facultés autant que j'aie pu le déterminer. Il a quitté Princeton en 1934 pour entrer dans l'industrie textile et vivait en Pennsylvanie. M. Cameron mourut en 1999."

Malcolm G. Cameron est né le 20 Mars 1913. Il est allé à la Hun School et Woodberry Forest et est entré au MIT en 1931. Il a quitté le MIT et est entré à Princeton en 1932, jusqu'en 1935. M. Cameron a vécu en Virginie et était dans le métier de l'aviation. Il est mort en 1981.

C'était une chose à laquelle nous nous attendions et nous en avons maintenant une preuve concrète entre nos mains. L'homme sur la photo de la page web de Al Bielek "La vie de Ed Cameron" n'était PAS Ed Cameron ; c'est une personne nommée Alexander Cameron et il avait des données biographiques totalement différentes !
En recoupement, nous avons reçu une réponse de M. Tom Hyry, Archiviste de l'Université de Yale, qui indique ce qui suit :

"Votre demande concernant l'image numérique attachée d'un almanach montrant A. Cameron et M. G. Cameron a été transmise du Département des Archives et Manuscripts. Si vous inspectez l'image de près, vous pouvez voir les mots "Université de Princeton" sur le sceau en haut de la page, ce qui suggère que cette reproduction n'a pas été tirée d'un almanach de Yale. Pour en être sûr, j'ai vérifié le _Catalogue des Anciens de l'Université de Yale, 1924-1954_, et aucun Cameron n'y est listé."

Malheureusement, un appel téléphonique à la résidence listée de Alex Cameron a confrmé qu'il était mort. Une femme, se décrivant comme la femme de ménage, a dit qu'il était mort il y a deux ans mais nous donna le téléphone de son fils, Alex Cameron IV. Ces emails et les photos ont donc prouvé de faits intéressants :

1. Il n'y a jamais eu d'homme du nom de Ed (ou Edward) Cameron à l'Université de Princeton à l'époque où Bielek le dit.
2. La photo montrée sur la page web de Bielek.com était réellement celle d'un homme nommé Alexander Cameron III, qui est mort en 1999.
3. Le nom de l'image dans le code source de la page web de Bielek.com a été fixé à "Yale_yearbook.jpg" pour créer une fausse piste au cas où quelqu'un essayait vraiment de retrouver d'où venait cette photo.

Partie II: Le véritable Alexander Cameron pourrait-il se lever ?