Le faux album de famille de Al Bielek

Choose your language     

Le véritable Alexander Cameron pourrait-il se lever ?

L'existence d'Alexander Cameron III nous motiva à chercher plus loin dans le passé de cette personne. Nous devions trouver pourquoi et comment ce Cameron avait été choisi comme 'substitut' d'une personne que Bielek disait avoir été dans une vie précédente - celle de Ed Cameron.
A cause de son nom de famille, il était assez évident que Duncan Cameron (si c'est son vrai nom) avait apporté cette touche 'famille' dans la biographie de Bielek. Avec le véritable nom de Alexander Cameron III et une photo de lui, nous avons alors entrepris de suivre cette piste. Suite à notre demande nous recûmes des éléments supplémentaires de l'Université de Princeton. Le 12 Mai 2001, nous avons reçu des photocopies de documents intéressants par courrier transmis par Melle Kate Holland du Bureau des Archives des Anciens de l'Université de Princeton (KHolland@Princeton.edu). Une page copiée du "Freshman Herald" montrait la même photo de Alexander Cameron III, et donnait plus d'éléments de sa biographie. A. Cameron, est né le 15 Septembre 1912 au "Peak" de Wernersville, en Pennsylvanie. A partir du "Fifth Year Herald" de 1941, nous avons appris que Alexander Cameron III était devenu vendeur dans le textile et vécu à Greenfields, R.D. 2, à Reading, Pennsylvanie. Il s'était marié à une certaine Rosemary B. Hoff en Juin 1936 et avait eu deux enfants, Rosalie Haxall Cameron et Alexander Cameron IV.

 
A. Cameron
Tiré de
Bielek.com
 
Tiré du Fifth Year
Herald de Princeton
 
Du Freshman
Herald de Princeton
 
De la biographie de Cameron,
Princeton
Alex IV fut contacté et nous lui dîmes souhaiter discuter avec lui de son père au sujet d'une d'une méprise publique possible existant sur le nom de son père. Un compte email spécial fut créé où toutes les photographies et informations que notre équipe avait rassemblé jusqu'à ce moment était disponible. Puis, il fut recontacté, par téléphone, et avec sa permission, une conversation enregistrée se déroula où les informations sur son père et sa femille furent révélées, informations qui contredisent absolument tout ce que Al Bielek a pu dire sur Edward Cameron, l'homme-même qu'il prétend avoir été en tant que "A. Cameron" dans la photo de Princeton, qui nous le savons maintenant est celle de Alex Cameron III.

Parmi les faits réels que Alex IV a révélé sur sa famille : Son grand-père, (qui selon Bielek aurait été Alexander Duncan Cameron) n'a jamais été dans la Marine. Son propre père, Alex III, n'a jamais été dans la Marine non plus et ne fit même pas son service militaire à cause de la polio. Son père ne vécu jamais à Long Island, sa famille ayant toujours vécu dans la région de Pennsylvanie, Alex III avait bien un frère qui mouru enfant d'une noyade accidentelle. Alex IV n'avait jamais entendu parler de Al Bielek, Preston Nichols ou Duncan Cameron, pas plus qu'il n'avait entendu parler de l'Expérience de Philadelphie ou du Projet Montauk.

L'ensemble de ces déclarations a été fait avant qu'il lui ait été raconté quoi que ce soit sur la nature réelle de notre demande. En d'autres mots, l'interview n'a pas été "contaminée" par des indices ou questions orientées. Lors d'une partie de l'interview il lui fut demander d'aller sur un compte email et de l'ouvrir pour vérifier les photos qui s'y trouvaient. Il vérifia que toutes les photos d'Alex Cameron III étaient en fait des photos de son père. Il lui fut alors demandé d'aller sur le site web de Al Bielek. Une fois là, il se rendit sur la page de Edward Cameron et identifia que la photo de "A. Cameron" était en fait celle de son père Alex Cameron III.

"Oh mon dieu. Il y a mon père".

Il lui fut alors demandé d'identifier les photos d'Alexander Duncan Cameron, ce qu'il ne put faire. Non seulement il déclara que cet homme n'était pas son grand-père, mais qu'il ne l'avait jamais vu auparavant. Il fut alors informé de tous les détails sordides liés à ce qui se passait, en utilisant la photo de son père dans le cadre de l'hybride XP/Montauk de Bielek. Il était choqué. Une fois informé que s'il voualit poursuivre, nous lui offririons toute l'aide des éléments que nous avions collectés au cours de notre enquête ainsi que nos témoignages, il a décliné, indiquant que l'histoire était "si folle" si fausse qu'il ne s'en inquiétait pas. Il nous donna cependant toute permission d'utiliser son nom et son enregistrement, les images de son père afin de rétablir la vérité. La dernière chose qu'il dit sur le sujet fut, "Je pense que ce pauvre Al a un peu trop fumé".

D'autres informations nous arrivèrent par le Genforum du site internet Genealogy.com. Ce forum vise à aider la recherche d'ancêtres, et nous avons posté une demande d'information sur Alexander Duncan Cameron de Bay Shore, New York. La requête initiale listait les informations sur le Cameron tel que présenté par le site web de Al Bielek. Nous avons reçu des réponses intéressantes, qui nous indiquaient assez clairement que Bielek avait utilisé les données biographiques d'une autre personne non impliquée dans l'Expérience de Philadelphie ou le Projet Montauk pour 'étayer' ses histoires. Voici deux copies d'écran des réponses les plus intéressantes que nous avons reçues :

 

Réponse de H. Van Pelt
 

Réponse de M. Long

Avec ces informations en main, nous étions maintenant capables de retrouver la petite-fille de ce Alexander Cameron III. Et nous avons fini par lui relayer les déclarations faites pr Al Bielek sur son grand-père.

La petite-fille de Alexander Duncan Cameron parle

Le nom de cette demoiselle est M. Long, son nom complet et son adresse email actuelle sont connus de notre équipe, mais pour des raisons de respect de la vie privée, nous ne posterons pas son adresse ici.
Dans un email d'Octobre 2001, la petite-fille d'Alexander Duncan Cameron a donné cette réponse à notre petit groupe d'enquêteurs :

"Mon grand-père, Alexander Duncan Cameron est né et a grandi à Babylon, LI, New York. Vers 1910 à peu près il s'est marié avec ma grand-mère, Evelyn Hollins Nicholas. Ils eurent deux enfants, un fils, Alexander Duncan Arnold né en 1912 et ma mère Evelyn Stuart Arnold en 1914. Juste pour information, mon grand-père fut adopté par sa Tante, Annie S. Arnold du Magasin de Constable Arnold - NYC, et c'est pourquoi mon oncle et ma mère ont le nom de famille d'Arnold. Il s'est vite retiré de ce mariage et est parti à l'Ouest. Je l'ai trouvé dans les archives des Registres Civils de 1917 de Biose, dans l'Idaho. Après quelques années il est revenu à Bayshore, LI où il a vécu jusqu'en 1961 où il a déménagé en Floride. De la Floride il est parti à Cap Hattaras, en Caroline du Nord vers 1970. Il a été marié 6 fois. Je peux nommer toutes les femmes sauf la seconde. C'était un visiteur fréquent de notre famille et n'a jamais "disparu". Son fils, Alexander Duncan Arnold alla à l'école privée à NY puis à la faculté à l'Université de New York. Lui non plus n'a jamais "disparu". Lorsque sa Tante est morte, il a changé son nom d'Arnold pour reprendre celui de Cameron, son nom de naissance. Je recherche actuellement du côté de sa mère. His material side were Carll's and Snedecor's from Long Island. Il a deux autres enfants connus d'une femme autre que ma grand-mère. Ces enfants ont dans les 53 et 50 ans. Un garçon et une fille. Ce fils a le nom d'Alexander Cameron. Je ne pense pas que son deuxième prénom soit Duncan.

Quant aux photos sur la page de Bielek; La photographie d'Alexander Duncan Cameron en haut de la page est sans aucun doute mon grand-père. La photo sur la gauche a effectivement l'air de lui plus jeune. Je ne reconnais aucun des autres." L'importance de cette information ne peut être sous-estimée. D'après la déclaration de M. Long, qui est parente d'Alexander Duncan Cameron mais pas de "A. Cameron", de cet Alex Cameron IV qui est le fils de "A. Cameron" mais pas parent de Alexander Duncan Cameron ou de M. Long, la vérité est claire pour la première fois. Al Bielek a volé l'identité d'Alex Cameron III et déclaré qu'il était Edward Cameron. La seule preuve de l'existence de Edward Cameron avancée par Bielek étant une forme d'identité volée et une fraude, il est évident qu'une telle personne n'a jamais existé. Selon M. Long, la vie au manoir de la Tante Arnold a en fait été vécue par Alexander Duncan Cameron, dont le nom de famile de l'époque fut changé en Arnold. Donc il n'y eu jamais de frères Cameron, Edward et Duncan, vivant ensemble à la "Grande Maison" dans le confort et le privilège. Ce fut une invention concoctée par Bielek et Duncan Cameron, le même et seul Duncan Cameron dont la photo est dans le livre sur Montauk et sur le site web de Bielek. Il est intéressant de noter que depuis un moment, un rumeur circule que Duncan, qui ne donne plus de conférences en public, aurait dénoncé la saga Montauk..

Alexander Duncan Cameron et l'Université d'Edinbourg

Al Bielek a déclaré à plusieurs reprises que son frère Alexander Duncan Cameron était allé en Ecosse, à l'Université d'Edinbourg, et que là-bas il obtint son doctorat à l'été 1939. Nous savions déjà que les déclarations de Bielek sur ses propres études avaient été falsifiées et nous avons donc examiné plus profondément le passé scolaire de son frère. Des demandes furent envoyées par les auteurs à l'Université d'Edinbourg, en Ecosse (qui est parfois désignée comme l'Université d'Edinborough. En fait, il existe une Université d'Edinborough, mais elle est située en Pennsylvanie, USA) pour vérifier les déclarations de Al Bielek sur son frère Duncan Cameron. La réponse que nous reçûmes fut à nouveau que nous anticipions. Edinbourg n'a pu confirmer qu'une personne du nom d'Alexander Duncan Cameron ait jamais été diplômé à l'université dans les années où Bielek indique que son frère était là. Donc pour les parties universitaires de Bielek comme de son demi-frère Duncan Cameron, les affirmations sur la page web de Al Bielek ne sont pas confirmées par nos recherches et paraissent être fausses.


Al Bielek et son frère auraient rejoint la Marine US

"Concernant l'implication militaire de Al Bielek et de son frère, Bielek déclare que lui et son frère s'enrôlèrent tous les deux dans la Marine US en tant que Lieutenant (Grade Junior) en Septembre 1939, et que tous deux suivirent une formation de 90 jours à Providence, dans le Rhode Island. Ils devinrent ce qui est connu comme les merveilles de 90 jours chez les vétérans de la 2nde Guerrre Mondiale, ce qui veut dire qu'ils suivirent une formation très compressée et rapide couvrant toutes les connaissances et compétences d'un futur officier de la Marine US, ce qui demanderait normalement des mois supplémentaires.

Un contact fut établi avec l'Université de Brown. Nous demandâmes, selon des sources officielles, où se trouvait le seul endroit du Rhode Island où le formation militaire de ces merveilles de 90 jours aurait pu avoir lieu. L'Université de Brown répondit que les premières formations d'officiers ne furent pas menées avant fin 1940 ce qui dépeint à nouveau la déclaration de Bielek comme bunk.

 
Demande relative aux
Archives Militaires
 
Réponse des Archives Nationales,
15 Mars 2001
 Bielek et son demi-frère auraient été envoyés à l'Institut des Etudes Avancées qui jouxte 'Université de Princeton.

Par la suite Bielek et son demi-frère auraient été envoyés à bord de l'USS Pennsylvania et seraient restés sur le navire pendant la plupart de 1941. Trois demandes furent envoyées aux Centre des Archives Nationales du Personnel à St. Louis, MO, une pour chacun des frères Cameron et pour leur père, mais revint la réponse que même avec la date de naissance et le nom complet de Ed Cameron en plus d'autres détails comme l'historique de service, aucune trace de lui, de son frère ou de son père ne put être trouvée dans les archive du personnel.

 
BB38 USS Pennsylvania


Briefing final à bord de l'USS Eldridge

Une autre photographie très douteuse peut être trouvée sur la page web "La vie de Ed Cameron" . A côté de la description "Briefing final dans l'USS Eldridge 9 Août 1943 nous lisons : Intervenants - A. Yaglu, Don Thor, Oscar Schneider, Lawrence Schmidt (Maxon Electronics Corp.), Morris Hablagnian, Dr. Vannevar Bush." Une 'salle d'attente' à bord de l'USS Eldridge est montrée. Cette photo aurait été prise le 9 Août 1943 et montre l'équipage des tests de l'USS Eldridge à l'intérieur du navire, rassemblé pour un briefing.

 Nous avons envoyé cette photo des personnes qui ont pu distinguer à quoi ressemblait l'intérieur de ce type de navire. Personne d'autre ne pouvait faire ça mieux que les gens qui se sont concrètement occupés de l'un des trois derniers Destroyer d'Escorte de Classe Cannon restant aux USA. A Albany, New York, vous pouvez toujours retrouver l'USS Slater (DE 766), aujourd'hui préservé comme mémorial de guerre, ouvert aux visites publiques. J'ai communiqué cette photo du site web de Bielek à M. Tim Rizzuto, qui s'occupe du navire, et avec cette photo en main ce dernier a parcouru tout le bateau [le Slater] de la poupe à la proue, sans pouvoir trouver une salle qui ressemble de près ou de loin à celle montrée sur la photo, que ce soit en taille, forme, ou autres aspects. Vous pouvez le vérifier par vous-même en suivant la Visite Electronique que les gens du Slater proposent de leur bateau. Les salles les plus grandes sont la Salle Ward et le Mess de l'Equipage, qui restent bien plus petits que la salle montrée sur la photographie 'Le Briefing Final'. Afin d'obtenir des avis supplémentaires, j'ai envoyé la photographie du prétendu équipage de tests à deux vétérans de la marine US, qui était en service à bord d'un Destroyer d'Escorte de Classe Cannon durant la 2nde Guerre Mondiale. Tous deux ont examiné la photographie et répondu qu'elle n'avait certainement pas été prise à bord d'un Destroyer d'Escorte de Classe Cannon. Souvenez-vous que l'USS était de cette classe.  
Le Briefing Final?
Voici ce qu'un véritable expert dit de cette photo tirée de Bielek.com. Tim Rizzuto, restaurateur de bateau du navire-musée DE 766, USS Slater, à Albany :

"Il est impossible qu'elle ait été prise sur un DE. Il n'y a pas d'espace aussi grand. Je dirais qu'un s'agit d'un transporteur ou croiseur en raison de la taille de l'espace et des cloisons de séparation. Je suppose qu'elle a été prise dans les années soixantes en raison des néons (modernes) au plafond, à part la vieille radio RBO sur l'étagère dans la cloison. Ce semble être un mess ou espace de repos. Note que c'est aussi un poste d'habillement de combat parce que les attaches pour lampes chirurgicales sont au plafond."

L'équipage des Tests de l'Expérience de Philadelphie

 
A. Cameron
 
Tiré de bielek.com:
"Graduating class which comprised
of the test crew for the
USS Eldridge 1942.
Note: Alexander Cameron
is in the front"
 Cette photographie, qui montre le vieil Alexander Duncan Cameron, est un autre exemple de faux document qui, comme le reste, contient une caractéristique décrédibilisante pour Bielek >une fois de plus - Si Alexander Duncan Cameron était chez les Gardes Côtes pendant la 2nde Guerre Mondiale, pourquoi aurait-il dirigé un équipage de la Marine pour un test de l'XP ? Et si c'est un équipage de la Marine qui était impliqué dans les tests de l'XP, pourquoi cette classe de Gardes Côtes, qui n'inclut pas les frères Cameron et est à l'évidence dirigée par Alexander Cameron, désignée comme Equipage de Tests ?

Tout doute ou dernier vestige de doute sur ce nouvel ensemble de circonstances devrait fermement être effacé par le simple fait que, dans la photo sur le site de Bielek de l'Equipage de Tests de l'Expérience de Philadelphie, aucun des frères Cameron n'apparait, et puisque nous savons qui Bielek a identifi é comme Edward Cameron, nous devrions être capables de facilement le reconnaître dans le group. Il n'y est pas.

De plus, la seule source fiable d'informations de première main sur l'XP, l'homme ayant reçu le nom de "Dr. Rinehart" pour masquer son identité, a déclaré que l'équipage pour l'XP avait été trié sur le volet et composé de volontaires aguerris du Passage de Mourmansk. Ceci ne parlera pas à quiconque manque de connaissances sur l'histoire navale de la 2nde Guerre Mondiale, mais le Passage de Mourmansk était la route brutale mais vitale qui allait de Grande Bretagne en Russie par la Mer du Nord. Une voie d'approvisionnement cruciale où rôdaient non seulement des sous-marins allemands mais aussi la seule région où la marine de surface Allemande opérait, et tous ces navires allemands utilisaient le radar.

Des membres de notre équipe ont eu des expériences personnelles avec des survivants du Passage de Murmansk ou leur familles, et tous ont indiqué que recruter des volontaires pour une expérience secrète qui pourrait déboucher sur un moyen de battre les radars allemands, et rendre cette route plus sûre, aurait été facile parmi ces marins même si on leur avait dit que ce serait dangereux. Ce qui est une autre portion critique du mystère de l'XP - le fait que ce n'était pas l'équipage officiel qui faisait les tests de l'XP, mais un équipage squelette de volontaires alors que l'équipage officiel était consigné dans leurs cabines avant qu'ils prennent contrôle du navire fin Juillet.

Pourtant, d'après Bielek, les Camerons were a major part of the goings on with the PX, ayant même été envoyé dans une école spéciale pour apprendre auprès de John von Neumann comment la physique "fonctionne vraiment". Mais tous les éléments que Bielek a présenté pour étayer son histoire s'écroulent, une fois examinés même rapidement, sa crédibilité disparaissant dans un brouillard vaporeux aussi sûrement qu'il disent que l'USS Eldridge le fit.


* * *